Conseil & commande : 01 60 33 20 33

Hommage à Régine Crespin

Prix normal : 29,50 €

Prix spécial : TTC 28,02 € HT 26,56 €

Réf. : ACT026
Épuisé

Informations complémentaires

  • Marque : Actes Sud
  • Auteur : André Tubeuf & Christophe Ghristi
  • Dimensions : 22 x 28 cm
État usagé. Exposition organisée conjointement entre l'Opéra de Paris et la BNF pour un hommage à Régine Crespin.

Ainsi elle brûlait par les deux bouts ce qui chez elle était la vraie matière première: l’énergie, la générosité.

Plus d’une fois il lui arrivera de crier (ou craquer) le périlleux sibémol au trio final de Rosenkavalier. Mais on le lui passait, tant toute la soirée elle s’était donnée, si femme, si brûlante, et contagieusement brûlante (et pleurant, quand elle est seule).

Jamais Crespin ne sera (pas plus que Lehmann, à cet égard son modèle) une de ces chanteuses qui se veulent parfaites, mettent tout au point, ne se passent rien à elles-mêmes.

Elle croyait en ce daimôn, socratique ou delphique peut-être, qui fait les inspirées, quitte à les consumer.

On l’ovationnait lorsqu’en spectatrice elle apparaissait dans l’allée centrale du vieux Met, celui d’autrefois.

Pourquoi? À cause du cœur. Ce cœur qu’elle montrera plus tard dans Werther et que dans Carmenelle saura faire cordialité, gaîté, légèreté à vivre.

C’est pour cet inépuisable don de sympathie que le public l’aimait.

André Tubeuf

 

Régine Crespin, l’une des plus grandes cantatrices du XXe siècle, nous a quittés le 5 juillet 2007 à Paris.

Pour lui rendre hommage, l’Opéra national de Paris et la bibliothèquemusée de l’Opéra (Bibliothèque nationale de France) organisent à partir du mois de juin 2010 une exposition au palais Garnier et publient, en partenariat avec Actes Sud, un ouvrage consacré à sa mémoire.

Très richement illustré, il reproduira nombre de documents inédits, retraçant sa vie ainsi que sa carrière sur les plus grandes scènes internationales.

D’Iphigénie à Sieglinde, de la Maréchale à Tosca, des débuts à l’Opéra de Paris jusqu’aux dernières apparitions dans La Dame de Piqueou Dialogues des Carmélites, tous les visages d’une artiste incomparable sont rassemblés pour la première fois.

Ce parcours en images est accompagné d’hommages d’André Tubeuf, Hubert Nyssen, Christophe Ghristi et de grands artistes qui l’ont bien connue.

André Tubeuf est né à Smyrne en 1930. Admis à l’ENSUlm en 1950, il est agrégé de philosophie en 1954.

Jacques Duhamel et Michel Guy l’appellent l’un et l’autre à leur cabinet dans les années1970, en tant que conseiller pour la musique, sans pour autant qu’il quitte son enseignement.

Pendant de longues années, il enseigne la philosophie à Strasbourg. Il est également présent dans la presse musicale, Opéra international, l’Avant-Scène Opéra, Harmonie, Diapason puis ClassicaRépertoire, et Le Point depuis 1976.


André Tubeuf est l’auteur de nombreux livres sur la musique, dont, chez Actes Sud : Richard Strauss ou le Voyageur et son ombre (2004), Mozart, chemins et chants (2005) et La Quatorzième Valse(2008). Il a également écrit des romans: Les Enfants dissipés (Gallimard, 1987), Damiel ou les Indifférents (Albin Michel, 2000).

Christophe Ghristi est directeur de la dramaturgie à l’Opéra national de Paris.

Préfacier : Hubert Nyssen.

Juin 2010 

22 x 28 cm

142 pages
Coédition Opéra de Paris
ISBN 978-2-7427-9068-5